AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LIL BAD GIRL.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre new here
avatar

Messages : 35
Pseudo : only angel.
Célébrité, © : bryden, les roses noires.
- Age : vingt-trois éraflures sur tes mains livides.
- Job : skateuse pro, c'est pas parc'que t'es une gonzesse qu'il t'est impossible d'tenir sur une planche à roulettes.
- Love : le cœur cabossé qui refuse d's'avouer amouraché.




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: LIL BAD GIRL.    Sam 13 Jan - 22:03



priam oakley

Surnom : priam, c'est non seulement un prénom d'mec mais en plus d'ça, c'est bien trop court pour t'y rajouter un surnom. Âge, lieu de naissance : v'là déjà vingt-trois années qu'tu parcours calgary sous tous ses angles, qu't'en connais tous les recoins, t'en es jamais partie, p't'être que t'en partiras un jour. Origines : des origines grecques par maman, l'prénom s'en ressent et l'sang américain d'papa qui coule dans tes veines. À Calgary depuis : calgary, t'y as vu l'jour, t'y as poussé ton premier cri il y a vingt trois foutues années d'ça.  Orientation sexuelle : les mâchoires carrées, les barbes naissantes, les voix rauques, les abdos. c'est ton trip, ouais, malgré qu't'aies déjà tenté avec une gonzesse, t'es définitivement hétéro.  Statut civil : célibataire, ton cœur qui t'crie d'lui foncer dans les bras, ta fierté qui lève son majeur en signe de protestation. Occupation : si papa espérait qu'tu continues les études d'infirmière, toi, t'as décidé d'dire merde et d'te lancer dans ta vraie passion. depuis, t'es skateuse pro, les éraflures sur tes doigts et tes genoux n'se comptent plus. Caractère : un bordel intersidéral, une combinaison de choses contradictoires, mal assemblées. priam, t'es comme ça. une apparence de dure à cuire, une apparence de fille insensible qu'on atteint pas avec de simples mots. une apparence froide, toute une carapace forgée au fil des ans mais tellement fragile à la fois. certains diront que c'est dû au divorce de papa et maman, d'autres diront qu't'es simplement comme ça. que t'es juste une gamine qui se la joue. sauf que toi, t'es pas comme ça. un fort caractère, une forte tête. tu n'mâche généralement pas ses mots, c'n'est pas son genre. ils diront qu't'es protestataire, tu répondras qu'tu n'brailles pas sous tous les toits mais que lorsqu'on t'cherche, on t'trouve. tu pars au quart de tour, bien souvent, et tu te braque facilement. tu n'passe pas ton temps à hurler, ou à crier sur le monde qui t'entoure. non. bien souvent, c'est un regard de travers, un regard dissuasif. une sorte de premier avertissement. priam, tu tapes pas. pas si nécessaire. les mots suffisent, en second recours. les mots chez toi sont parfois tellement blessants que même une blessure physique serait plus supportable. impulsive, c'est le mot juste. qu'on n's'avise pas de toucher à quelqu'un qui t'tient à cœur. jalouse, possessive, protectrice, ça trahit souvent ta capacité à cacher tes sentiments. tu prends automatiquement la défense de la personne à qui tu tiens. qu'on n'ose pas s'y prendre, parc'qu'après les mots, t'es bien capable d'envoyer un poing dans la face d'un gros lourd, t'as pas peur. t'as peur d'rien, ou c'est c'que tu laisses croire. t'as du mal à accorder ta confiance mais une fois qu'on l'obtient, mieux vaut n'pas la perdre car t'es de ceux qui ne reviennent pas en arrière - ou très rarement. t'es extrêmement rancunière. avec ton cercle proche, pas de rôle, tu tombes les masques. tu donnes énormément, lorsque t'aimes. sans compter. tu pourrais donner beaucoup, parfois trop, car dans l'fond, t'es qu'une gamine brisée et paumée qui d'mande qu'à croire à nouveau qu't'as le droit toi aussi d'ressentir des choses. t'es qu'une gamine effrayée qui s'cache si fort comme on s'cache des monstres sous son lit lorsqu'on a six ans.   Groupe : barbie.



Conte : raiponce.
Couleur : violet.
Sport : la danse.
Ville : paris.
Soda : orangina.
Héros : the punisher.
Fleur : rose.
Objet : iphone.


keep calm, you're good bad

Orage. rires éphémères qui s'élèvent dans les airs, les beaux sourires de maman, les regards enjoués de papa. petite princesse aux cheveux d'or, sourire collé aux lèvres, gamine innocente et insouciante qui souhaite parcourir le monde de ses petites jambes si frêles. priam. prénom d'garçon, faut dire que papa et maman, ils avaient pas prévu une fille à la base, qu'les médecins, ils s'sont plantés. qu'ils ont annoncé un mec, qu'papa était content. parfaite suite logique dans son schéma d'la famille parfaite. puis, y'a ce quinze juin quatre vingt quatorze, et toi qui débarque pour envoyer valser toutes les prévisions. présage annonciateur de la tempête que tu serais ? sans doute. princesse priam est toutefois choyée, maman est heureuse. fille unique, en bonne santé, t'as pas à te plaindre, non. t'es heureuse, t'as tout c'qu'il faut, faut dire que chez les oakley c'est pas l'argent qui manque, avec un père chirurgien d'renom et une mère ex-styliste qui a tout plaqué pour l'bonheur de sa gamine et surtout avec l'arrivée du démon en elle. saloperie de cancer. maman qui dépérit, le sourire qui quitte ses lèvres, tes lèvres et le regard de papa qui s'assombrit. papa qui a peur, qui sait que maman elle va partir, qu'elle a peu d'chance. et y'a toi au milieu, princesse. du haut d'tes huit ans, y'a toi qui comprend pas trop. tu sais que maman, elle est malade mais maman : elle t'a promis que ça irait, qu'elle allait s'en sortir, qu'elle s'en irait pas. mais tu l'entends, un jour, l'docteur. tu l'entends dire qu'il y a plus rien à faire, qu'c'est sans espoir. écorchée vive, petite enfant qui s'accroche tant bien qu'mal, c'est si dur d'mener une bataille ainsi du haut d'une presque petite dizaine d'années. et forcément, peu d'temps après, elle a plus la force de se battre, ta belle génitrice aux boucles dorées. elle a plus la force d'rien, la grande méchante faucheuse la cueille après un séjour entre les murs d'un bâtiment qu'tu détestes plus que tout encore aujourd'hui : l'hôpital. un lieu qui fait encore partie de tes principales hantises. lieu d'malheur, lieu d'douleur.

et après, y'a papa qui déraille, papa qui part en vrille, papa qui s'découvre un penchant pour la bouteille. il change, il t'fait peur. papa, y'a ses mains qui cognent ta peau porcelaine trop fort, tard le soir, papa qui renvoie toute sa colère sur toi, poupée d'chiffon fragile, brisée. tu as désormais quinze ans et chaque jour la peur au ventre n'te quitte pas.

tout n'est pas fragile. princesse, y'a l'jour où t'en as marre, où tu décides d'dire merde. tu t'efforces d'passer au dessus de ta peur de lui, parc'que la connerie adolescente t'y pousse, la connerie adolescente t'y encourage. priam la rebelle, priam qui part à son tour en vrille. princesse devenue garçon manquée, finalement. princesse qui dit merde aux études d'infirmière, papa qui devient cinglé, qui t'cogne comme jamais il l'a fait, qui t'envoie loin, tellement. c'est la première fois qu'ça prend des proportions pareilles, c'est la première fois qu'ça va si loin, qu'tu t'retrouves à ton tour dans c'lieu au blanc éblouissant, c'lieu qui ramène trop d'cauchemars dans ta caboche d'poupée paumée. papa, il t'a pas loupée cette fois. et malgré tout, tu diras qu't'es tombée dans les escaliers, qu't'as couru, qu'tu t'es ramassé. mensonge. bordel, priam, tu sais pas pourquoi tu fais ça, t'espères qu'il t'remercie, qu'il t'fiche la paix. princesse qui débarque un beau matin les pieds vissés sur sa planche, comme un ouragan. princesse qui enquille ses figures bien sagement, parc'que tout ça, c'est c'que t'apprends depuis qu't'es gosse. petite princesse au talent qui s'démarque d'ces messieurs, c'est bien rare d'voir une nana sur un skateboard et d'y balancer autant d'ambitions. princesse vole la vedette, tout t'tombe dessus. skateur pro, c'est un truc de mec. et pourtant, malgré un prénom et l'attitude, t'as rien d'tout ça. ouragan, priam, c'est c'que t'es.

bordel intersidéral. priam, t'as claqué la porte, un jour. t'as fait tes valises, tu t'es tirée, t'as pas demandé l'avis de papa, t'as pas demandé ton reste. dès qu't'as obtenu tout c'bordel autour du skate, tu t'es lancée dans la quête d'un appart', tu t'es tirée, t'as pas prévenu papa. tu pouvais pas rester là, c'était pas pour toi. parc'que t'y serais restée, sous ses mains virulentes, ça t'fait aucun doute. et terrorisée, t'as pris la fuite, t'as pris ton envol. tu t'es barrée, c'est comme ça, y'a rien à ajouter. et après ça, tu t'es promise d'jamais t'attacher à nouveau. après tout, qu'est-c'que tu pouvais bien faire d'autre ?

pis y'a eu mael qui a débarqué. mael, son accent français. mael, ses yeux verts dans lesquels on croirait s'noyer. mael, les sourires qu'ensorcèlent. mael, il a débarqué en ville, comme une fleur, comme ça, il s'est imposé, sur ton terrain, ta maison. tu sais pas comment un type comme ça, qu'a probablement connu qu'paris, débarque et s'paume ici, à calgary. le pire, c'est qu'il aime ça, le pire c'est qu'ça lui plait. t'as pas réellement compris c'qu'il s'est passé avec lui, parc'qu'il est arrivé comme ça, comme un ouragan, qu'il est venu foutre l'bordel dans ton existence sans demander d'autorisation. t'as tout fait pour l'détester, tu fais tout pour l'détester, faire comme si de rien était, même s'il débarque, à chaque fois, avec ses sourires à la con. il débarque, il fout l'bordel, il fait s'accélérer ton palpitant malgré les barrières que t'essaies d'ériger entre vous, parc'que tu veux pas qu'lui aussi, il ancre ses coups en toi, qu'il t'fasse mal. pis y'a peu, c'est parti en live, il a pas compris, t'as pas compris non plus. il a commencé à t'chercher, t'as répondu, vous vous êtes pris la tête et d'un coup, y'a eu ses lèvres sur les tiennes, sans qu'tu puisses dire quoique ce soit, y'a eu ses mains sur toi, sur ton corps et bordel, c'était beau, bordel, tu t'es sentie bien, là, dans ses bras. mais priam, tu l'diras jamais, ça. grande gueule, grande fragile malgré tout. tu rêves un jour d'une paire de bras dans lesquels tu pourras t'blottir, foncer sans réfléchir, oublier qu'maman est partie, qu'papa est un salopard. tu crois pas forcément au grand amour, non, tu veux juste d'la chaleur humaine, les sourires qui font rêver, les rêves plein la tête. douce folie, douce rêverie.

et pri, y'a des choses qu'on prévoit pas, y'a des choses qui sont pas écrites, les choses qui nous font trembler. les choses qui nous font dire que merde, on a loupé des étapes. et priam, c'est c'qui s'est passé, quand t'as commencé à t'sentir mal, les maux d'ventre, la nausée. repos nécessaire, tu tenais pu debout, jolie princesse. une des personnes qu'tu considères comme une amie qui t'pousse à aller voir un médecin, tu peux pas rester comme ça. alors, tu l'fais, jolie poupée, tu vas l'voir, le monsieur en blouse blanche qui t'regarde, qui t'regarde longuement avant d't'annoncer la pire nouvelle d'ton existence, la nouvelle qui t'bouffe depuis qu't'es au courant. parc'que trois mois après qu'l'incident, l'moment où tout est parti en vrille et qu'tout s'est terminé entre les draps avec ce con de mael, v'là qu'tu découvres que tu portes la vie, qu'y a un mioche là, au creux d'ton bide et qu'il est trop tard pour lutter contre ça, qu'c'était pas prévu. déni d'grossesse qu'ils disent, toi tu diras simplement grosse erreur vitale, dommage collatéral.

    Nanou/only angel.

    Âge ≈ dix-neuf bougies à peine entamée.
    Type de personnage ≈ priam sort d'ma caboche.
    Pnj ≈ oui.
    Présence ≈ 7j/7.
    Célébrité ≈ bryden jenkins.



Dernière édition par Priam Oakley le Lun 15 Jan - 0:41, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 220
Pseudo : ENIDE
Célébrité, © : Emilia Clarke, hershelves.
- Age : 27 ans
- Job : Résidente en pédiatrie
- Address : Edgemont
- Love : Matthew




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: LIL BAD GIRL.    Sam 13 Jan - 23:42

La belle
Bienvenue parmi nous Priam ! Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre in my cradle
avatar

Messages : 109
Pseudo : light.
Célébrité, © : chris wood ; tag
- Age : vingt-neuf ans.
- Job : ancien militaire.
- Address : downtown neighborhood (appart).
- Love : pas vraiment, pas encore. il est pas prêt.




MessageSujet: Re: LIL BAD GIRL.    Dim 14 Jan - 0:23

sublime
bonne chance pour ta fiche :3

_________________
† mentir à quelqu'un, c'est pas la protéger ; c'est la trahir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 381
Pseudo : Brenda
Célébrité, © : Camila Mendes, faith
- Age : 23 y.o
- Job : Pompier et vend du cannabis à des fins thérapeutiques.
- Address : Varsity Neighborhood
- Love : Célibataire, elle est peut-être un peu trop compliquée.

Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: free

MessageSujet: Re: LIL BAD GIRL.    Dim 14 Jan - 13:50

le personnage est super intéressant de ce que j'ai commencé à lire
bon courage pour la finir I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 35
Pseudo : only angel.
Célébrité, © : bryden, les roses noires.
- Age : vingt-trois éraflures sur tes mains livides.
- Job : skateuse pro, c'est pas parc'que t'es une gonzesse qu'il t'est impossible d'tenir sur une planche à roulettes.
- Love : le cœur cabossé qui refuse d's'avouer amouraché.




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: LIL BAD GIRL.    Dim 14 Jan - 13:51

merci à tous les trois.

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 381
Pseudo : Brenda
Célébrité, © : Camila Mendes, faith
- Age : 23 y.o
- Job : Pompier et vend du cannabis à des fins thérapeutiques.
- Address : Varsity Neighborhood
- Love : Célibataire, elle est peut-être un peu trop compliquée.

Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: free

MessageSujet: Re: LIL BAD GIRL.    Dim 14 Jan - 14:05


Bienvenue dans la famille
bad good moms
Métier très original pour une fille en tout cas, j'aime
J'adore vraiment le personnage, ta fiche est super en plus


Tu es dans notre famille maintenant, parce que tu as fait une fiche du tonnerre. Nous te proposons un petit chemin à suivre. Dans un premier temps, tu peux remplir ton profil si ce n'est pas déjà fait, puis faire une fiche de liens, aller en demander aux autres. Tu peux aussi aider les invités à trouver des liens. Tu as maintenant un accès à tous les lieux pour faire du rp et même flooder autant que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIL BAD GIRL.    

Revenir en haut Aller en bas
 
LIL BAD GIRL.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: CASTLE ON THE HILL :: Baby on board :: Welcome home-
Sauter vers: