AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 babe, i'm gonna leave you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre new here
avatar

Messages : 21
Pseudo : lewis.
Célébrité, © : jeremy allen white, @ultraviolences.
- Age : vingt-sept ans.
- Job : veilleur de nuit @telus spark.
- Love : un perpétuel renouveau.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: babe, i'm gonna leave you.   Lun 15 Jan - 21:24



james arnold barsky

Surnom : la drôle d'histoire remonte à l'enfance et son surnom, devenu son identité, est né sur les lèvres infatigables du môme JJ, lequel aimait déjà trop babiller à quelques années tout juste. Collé au petit corps tranquille du bébé Joséphine, la bouche contre son oreille, un doigt distrait tendu vers ce qu'il désignait nonchalamment comme étant « les choses », il s'amusait à répéter inlassablement les noms, les mots, les couleurs, douloureusement imité par la voix clochette de son élève. Lorsque venait le tour de James, il comprit rapidement qu'il était tombé sur un os. L'air mécontent, bébé Joséphine secouait vivement la tête, le menton remuant dans un ultime effort pour vaincre les sons. Alors, compréhensif, JJ souriait un plus chantant « Jamie » qui résonnait avec tant de douceur lorsque Joséphine chantonnait après son frère, que toute la famille l'adopta sans y penser. Âge, lieu de naissance : né le six janvier mille neuf cent quatre-vingt-un, il a vingt-sept ans, pourrait en avoir quinze. Il est de ces vieux qui vous diront, à soixante ans passés, qu'ils ne se sentent toujours pas vieux, qu'on ne l'est probablement jamais vraiment. Toujours déambulant, toujours instable, il n'appréhende le stade de plus en plus du trentenaire que comme un nouveau tremplin vers l'apogée de sa vie. Origines : la France de maman, bien que souvenir lointain, auréole aujourd'hui encore l'enfant de ses boucles blondes et de son sourire ironique. Pourtant, canadien depuis aussi longtemps qu'il s'en souvienne, Jamie ne reconnait son Paris que comme un symbole, un autre temps. À Calgary depuis : vingt ans, à peu de choses près. Quasiment toute sa vie, à vrai dire. Suffisamment longtemps que pour lui souffler l'envie d'autre chose, d'ailleurs. Suffisamment longtemps, aussi, que pour y être chez lui, irrémédiablement chez lui, sa famille de plus en plus nombreuse l'y entourant pour toujours. Orientation sexuelle : les courbes discrètes ou plantureuses, les chevelures hérissées ou flamboyantes, l'évidence du V entre les jambes. Il n'a jamais remis en question ses certitudes, Jamie, parce qu'il n'en a pas besoin. Il ne voit qu'elles. Statut civil : ça fait un moment maintenant que Jamie passe d'une relation à l'autre, d'une étreinte à l'autre, d'un plan à l'autre, sans jamais parvenir à comprendre le sens du mot « engagement ». Maladivement fidèle mais également infiniment versatile, il aime un jour, n'aime plus le suivant, promet le monde le matin et le reprend le soir-même. En insatiable curieux, il tombe amoureux de chaque petite chose qu'il trouve belle, attirante, intéressante, il s'arrête le temps d'un souffle pour ne pas s'effondrer sous le coup de l'inclination, face au sourire d'une femme qui sourit en lisant un message sur son téléphone, à l'air distrait de celle qui regarde par la fenêtre d'un café, tournant sans y penser sa petite cuillère dans son café fumant, ou aux sourcils froncés de celle, inquiète, qui s'exhorte au jogging pour tailler sa silhouette telle qu'elle en rêve - il s'arrête, sourit puis passe son chemin. Occupation : sujet sensible. Renvoyé de trois écoles différentes à treize, quatorze et seize ans, pour mauvais comportement, cette dernière montagne russe dans l'histoire de la scolarité de Jamie en fut aussi le point final. La famille, résignée, se fit une raison et c'est sans diplôme du lycée qu'il entama sa vie d'adulte. Aujourd'hui, il travaille comme veilleur de nuit au TELUS Spark, qu'il connait par cœur. Un emploi modeste, qui convient parfaitement au noctambule qu'il a toujours été. L'ironie que Jo s'amuse souvent à relever, c'est que ces longues heures en solitaire passées à déambuler dans son musée lui ont notamment servi à étudier en autodidacte et pour le plaisir un cursus quasiment entier de sociologie. Caractère : sarcastique, passionné, distrait, très (trop) vite lassé, aimant, extraverti et extrêmement sociable, effronté, téméraire, terriblement curieux, autodidacte, impulsif, fanfaron, impatient, hyperactif (il réfute cette accusation), loyal, aventureux, franc, lunatique, indépendant, taquin, ingénieux, créatif, impertinent, épisodiquement râleur, rancunier, borné, aimant à emmerdes, colérique, instable, pas toujours le sens des réalités, manque cruel d'objectivité.



Conte : le conte du Nain Tracassin, qui le divertissait beaucoup, à une époque.
Couleur : les tons chauds (spectre très large allant du jaune au brun).
Sport : l'athlétisme.
Ville : le Paris de ses vagues souvenirs.
Soda : il ne boit pas de soda (enfant capricieux qui n'aimait pas ce qui pétille, se contente de boire de l'eau).
Héros : Bowie (comme son grand frère, il lui pique cette référence et en est fier). Il aime bien Houdini aussi.
Fleur : il n'y connait rien et s'en fout pas mal.
Objet : un crayon gris (et le papier qui va avec).


    Louise/Lewis

    Âge ≈ la vingtaine
    Type de personnage ≈ pré-lien familial.
    Pnj ≈ allez.  
    Présence ≈ régulière.
    Célébrité ≈ Jeremy Allen White.


_________________
(you will finally understand why storms are named after people.)


Dernière édition par Jamie Barsky le Mar 16 Jan - 16:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 21
Pseudo : lewis.
Célébrité, © : jeremy allen white, @ultraviolences.
- Age : vingt-sept ans.
- Job : veilleur de nuit @telus spark.
- Love : un perpétuel renouveau.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Lun 15 Jan - 21:37

keep calm, you're good bad


janvier 2017, Nantes

Comme d'habitude, sous le soleil endormi d'hiver, le sol craque et le parc reprend vie. Il est tout juste sept heures et doucement, la ville s'éveille, les arbres malmenés par le froid se dressent malgré tout, l'herbe sèche encore et les gens, emmitouflés, pâles, silencieux, sortent peu à peu de chez eux. Comme sortis d'une hibernation de quelques heures à peine, prêts à attendre le retour du soir et, presque attendri, il esquisse un sourire. Jamie, il est perché sur son banc depuis un moment déjà, un pain au chocolat dans une main, un cahier dans l'autre et un stylo logé derrière son oreille gauche. Attentif, il guette le passage des habitués, l'un qui part au boulot, l'autre qui promène son chien, et tous les joggeurs. Tous ceux-là qui ont cessé de prêter attention à lui, dont la présence est devenue normale, presque rituelle. En deux semaines seulement, il est parvenu à se fondre dans le décors, à se faire une place quasiment immuable dans le quotidien d'inconnus venus d'une autre réalité. Il est là, débarqué du bout du monde et, pourtant, dans les visages fermés et furtifs des passants, il retrouve l'étrangeté familière de l'être humain. Qu'il soit français, canadien, philippins ou même rwandais, que sa culture varie, que ses intérêts divergent, que ses valeurs, ses goûts, sa famille, ses jours diffèrent, son cœur bat au même rythme que milliards d'autres et plus qu'une envie, c'est un besoin inexorable, viscéral et brûlant d'effleurer le palpitant et son fonctionnement qui l'anime. Lui, un énième autre. Machinalement, Jamie attrape son stylo et, le dernier tiers de son petit déjeuner entre les dents, se cale contre le dossier pour entamer une nouvelle page de ses pattes de mouche. Au creux des pages, entre toutes les autres villes, il raconte Nantes et ses gens. Ça les a toujours étonnés, les Barsky, cet intérêt étonnant du petit dernier pour la ville, pour le monde, pour les êtres de chair et de sentiments qui vagabondent tout autour du globe. Il a toujours vu la vie en grand, James, il a toujours voulu savoir, il a jamais eu le sens des réalités. Il s'imagine qu'en connaissant les hommes, il sera libre, complètement. - Salut gamin. Toujours là ? La voix rocailleuse le tire de sa rêverie qualitative et il redresse vivement le regard pour croiser celui d'un vieillard dont l'épaisse veste ne parvient pas à camoufler l'extrême maigreur. Au bout d'une longue laisse émaciée, il dirige un boxer scrutateur aux mêmes expressions tranquilles que son maître. Il se décale d'un pas douloureux, s'écrase à côté de Jamie et sort de la poche de sa veste un paquet de cigarettes dont il en tire une. C'est un phénomène, cet homme-là. Le genre tout droit sorti de vieilles BD sur la France d'autrefois et s'il s'était étonné, la première fois, de le voir fumer de vieilles roulées plutôt que la pipe, le gosse avait vite compris que ce n'était que le début. - Pour quelques jours, il répond de son drôle de français. Après, il sera temps de retourner à la réalité, la sienne en tout cas. A des milliers de kilomètres de là, auprès de sa famille, il va retrouver son musée, ses potes, son existence erratique comme les battements de son cœur qui raffolent de la vie. Ils ne s'étonnent plus de le voir disparaître du jour au lendemain, les Barsky, de capter un matin lambda, sur le frigo familial, un post it leur indiquant qu'il est parti crapahuter on ne sait où sur l'un des cinq continents. Personne ne sait vraiment comment il se démerde, mais Jamie, il se contente de peu. Jamie, c'est pas un compliqué. C'est un avide. - Et t'y es allé, à Paris ? Un temps. Il roule des billes vers le vieillard, l'observe, secoue la tête. Bien sûr que non, l'y est pas allé. Théoriquement déterminé à converger vers ses origines à un moment ou à un autre, en pratique, il en est incapable. Parce que là-bas, c'est le passé, c'est maman, parce qu'il y a dans le seul nom de Paris une atmosphère fantomatique qui lui compresse la poitrine et l'attire aussi irrépressiblement qu'elle ne le repousse. Parce qu'il en a besoin et qu'il est terrorisé, en même temps. Parce que c'est sa vie et pas sa vie aussi, parce que c'est comme remettre les pieds en territoire ennemi ou à l'aube du monde, là où il n'est pas certain de pouvoir s'empêcher de couler. Parce que ce sont des souvenirs d'une vie oubliée, parce que c'est lui tout en étant l'étranger. Parce que le gosse James, l'effronté, l'intenable, qui est partout chez lui, pour la première fois de sa vie, n'est pas certain d'en sortir indemne. - T'attends quoi, que je te botte le cul ? Une perche. Un sauvetage in extremis d'un vieux loup de mer qui en a déjà trop vu se jeter par-dessus bord pour atteindre l'inatteignable, bercés par la douce mélodie des rêves. Une main tendue à un égal, que Jamie aurait accepté même s'il n'était pas en pleine dérive. - Faudrait déjà que tu sois capable d'aligner trois pas, pour ça, il se reprend en étirant son présidentiel sourire moqueur. Le vieillard, derrière sa toux bourrue et désapprobatrice, n'est même pas échaudé. Quoi qu'il en dise, le gamin n'est plus un gamin. Il est suffisamment vieux et construit que pour le voir comme un ami plutôt que comme un gosse. Plus que tout, il a dans son regard inquisiteur et son attitude imprévisible, la promesse et l'éclosion d'un adulte qui sait ce qu'il veut. Il a tout du gosse, le gosse, mais ce qui est certain c'est qu'il trace son chemin. - Qu'est-ce que t'écris ? Il serait sans doute plus pertinent de demander à James ce qu'il n'écrit pas. Qu'il vente, qu'il pleuve, qu'il neige, il n'a jamais vu Jamie rater un rendez-vous du matin. Il l'a vu frigorifié de pas avoir dormi, il l'a vu apaisé, il l'a vu surexcité, il l'a vu éperdu puis éconduit, il l'a vu en colère, il l'a vu plaisantin, comme si sa vie toute entière était une seule montagne russe, mais jamais il ne l'a vu sans son foutu cahier, à noircir les pages les unes après les autres, sans se lasser. Et quand il lui avait demandé s'il était écrivain, il avait juste rigolé un évasif non. - Mon autobiographie. il dit simplement. L'homme marque un temps, semble surpris. Par la franchise de la réponse ou par son contenu, impossible à dire. Du coin de l’œil, James guette, attend. C'est plus ou moins faux, pas exactement vrai. Aujourd'hui, c'est Eloïse qu'il écrit. Eloïse pour qui il a succombé quelques jours plus tôt, dans la ferveur d'un instant perdu dans le temps. Eloïse, de son regard d'automne et de chocolat fondu, de ses lèvres rouges à la fraise et de son sourire timide de gamine paumée, de sa voix de soie et de sa peau de velours. Autant d'armes qu'elle ne comprend pas. Elle n'est pas lui, et pourtant une infime partie de son être lui appartient et fait partie de lui, désormais, et la voilà devenue sa vie. - Et comment tu vas l'intituler ? il demande poliment, sans vraiment savoir s'il le croit ou s'il a perçu, dans son timbre embrouillé par l'accent, l'ombre d'une plaisanterie. Tandis que son regard capture les derniers mots rédigés, éparpillés autour d'une esquisse distraite de la ville, ses doigts glissent sur la couverture du cahier, qu'il referme sans plus de cérémonie.- Sans doute quelque chose comme "tout ce que je n'ai pas accompli", par un branleur anonyme. et, toujours, toujours, un rictus amusé sur les lèvres du gosse. Le cœur du vieillard fait un bond fatigué et, lorsqu'il saisit la portée de la complicité que lui offre Jamie dans ses vieux jours, il éclate d'un rire frais, faisant dresser les oreilles de son chien. - "Tout ce que je n'ai pas encore accompli", il corrige avant d'étirer un sourire malicieux.

_________________
(you will finally understand why storms are named after people.)


Dernière édition par Jamie Barsky le Jeu 18 Jan - 20:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre in my cradle
avatar

Messages : 385
Pseudo : Volodymyr
Célébrité, © : Margot Robbie, © nightblood
- Age : Vingt-sept ans
- Job : Assistante personnelle
- Address : Huntington Neighborhood
- Love : Célibataire mais qui a du mal à supporter ce nouveau statut




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: 5/3 en cours

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Lun 15 Jan - 21:41

Bienvenue à toi

_________________


Make that happiness last
Seeing from those eyes what you become
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verybadmoms.forumactif.com/t185-don-t-push-me-away-lucy http://verybadmoms.forumactif.com/t199-the-way-you-make-me-feel-lucy
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 334
Pseudo : margaux.
Célébrité, © : daniel sharman; delusion angel.
- Age : vingt-huit ans. (13/07)
- Job : joueur de hockey pro pour les flames de calgary. (#13)
- Address : downtown, à quelques minutes seulement de scotiabank saddledome
- Love : éternel célibataire qui songe enfin à trouver un homme.





( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: kat; fraser; sophie; lucy.

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Lun 15 Jan - 21:42

jaw
j'aime beaucoup le charme qu'il dégage

bienvenue par ici, n'hésite pas si tu as la moindre question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 70
Pseudo : hadestown.
Célébrité, © : norton, breakfast club.
- Age : thirty-four.
- Job : french/music teacher, single dad.
- Address : a cozy house in edgemont.
- Love : once bitten, twice shy.




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Lun 15 Jan - 21:46

le frangin
merci encore et bienvenue I love you
je suis déjà amoureuse de que je viens de lire

_________________

 xxxx and in your way, in this blue shade,
xxxx my tears dry on their own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 21
Pseudo : lewis.
Célébrité, © : jeremy allen white, @ultraviolences.
- Age : vingt-sept ans.
- Job : veilleur de nuit @telus spark.
- Love : un perpétuel renouveau.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Lun 15 Jan - 22:04

Merci vous

Lucy- merci la belle  
Evan- je ne peux que comprendre, j'évite au max de regarder mon avatar pour pas être déconcentrée Arrow
Bro- je suis ravie que tu aimes déjà ce que tu lis, je me défonce pour la suite I love you I love you I love you

_________________
(you will finally understand why storms are named after people.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre in my cradle
avatar

Messages : 106
Pseudo : Yellow Bird
Célébrité, © : Zoey Deutch, luaneshë
- Age : vingt-sept ans
- Job : infirmière pour flames de Calgary, l'équipe de hockey
- Love : personne à l'horizon




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Mar 16 Jan - 6:29

Bienvenue ici et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 94
Pseudo : snowflake.
Célébrité, © : Ed Westwick, nightblood
- Age : 35 y.o.
- Job : culinary blogger and photographer - ex calargy flames hockey player #31


MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Mar 16 Jan - 10:00

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 21
Pseudo : lewis.
Célébrité, © : jeremy allen white, @ultraviolences.
- Age : vingt-sept ans.
- Job : veilleur de nuit @telus spark.
- Love : un perpétuel renouveau.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Mar 16 Jan - 13:28

Merciiii

_________________
(you will finally understand why storms are named after people.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 273
Pseudo : rivendell, lucie.
Célébrité, © : alicia vikander | av@moonlight, sign@tumblr.
- Age : twenty-eight years old.
- Job : medical personel for Doctors Without Borders.
- Love : single, frozen heart.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: available, fr [○○]

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Mar 16 Jan - 13:46

Bienvenue parmi nous. Si tu as la moindre question, n'hésite pas.

_________________
// baby, I'm never gonna leave you, say that you wanna be with me too 'Cause I'mma stay through it all So jump then fall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verybadmoms.forumactif.com/t74-took-a-deep-breath-in-the-mirror http://verybadmoms.forumactif.com/t284-tell-me-you-love-me
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 381
Pseudo : Brenda
Célébrité, © : Camila Mendes, faith
- Age : 23 y.o
- Job : Pompier et vend du cannabis à des fins thérapeutiques.
- Address : Varsity Neighborhood
- Love : Célibataire, elle est peut-être un peu trop compliquée.

Dans la vie on ne fait pas ce que l'on veut mais on est responsable de ce que l'on est.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: free

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Mar 16 Jan - 17:01

très beau début de fiche en tout cas hâte de voir la suite !
bon courage d'ailleurs I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 220
Pseudo : ENIDE
Célébrité, © : Emilia Clarke, hershelves.
- Age : 27 ans
- Job : Résidente en pédiatrie
- Address : Edgemont
- Love : Matthew




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Jeu 18 Jan - 4:55

J'adore cet acteur
Bienvenue parmi nous Jamie et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre in my cradle
avatar

Messages : 171
Pseudo : red queen.
Célébrité, © : efron, © faith
- Age : thirty-four.
- Job : pediatrician, musician in heart
- Address : huntington neighborhood
- Love : love freedom, womanizer




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: KRISTI | SAM | DELILAH | THE GROUP | EVIE | LUCY | REBECCA

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Jeu 18 Jan - 19:07

un Barsky tu me réserveras un lien
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verybadmoms.forumactif.com/t273-comme-si-ca-pouvait-m-porter-malheur-de-croire-a-mon-propre-bonheur http://verybadmoms.forumactif.com/t317-je-suis-une-etoile-filante-je-laisse-les-trainees-derriere-moi-darryl?nid=2#3223
Membre new here
avatar

Messages : 21
Pseudo : lewis.
Célébrité, © : jeremy allen white, @ultraviolences.
- Age : vingt-sept ans.
- Job : veilleur de nuit @telus spark.
- Love : un perpétuel renouveau.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Jeu 18 Jan - 21:17

Merciiii
Kristi t'es un ange, j'espère que la suite sera à la hauteur I love you
Darryl, avec grand plaisir, les amis du bro sont les amis de Jamie

_________________
(you will finally understand why storms are named after people.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 70
Pseudo : hadestown.
Célébrité, © : norton, breakfast club.
- Age : thirty-four.
- Job : french/music teacher, single dad.
- Address : a cozy house in edgemont.
- Love : once bitten, twice shy.




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Jeu 18 Jan - 21:51

TOUT EST PARFAIT

_________________

 xxxx and in your way, in this blue shade,
xxxx my tears dry on their own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 95
Pseudo : Mzelletracy
Célébrité, © : gomez, (c)same old love.
- Age : vingt-cinq ans à se traîner, mariage râté, vie qui tourne en rond.
- Job : mère au foyer, souvent occupée mais, avec une envie de reprendre une activité extérieure.
- Love : en instance de divorce, coeur en miettes divisé entre deux hommes, deux frères.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Jeu 18 Jan - 22:09

comment je l'aime jeremy
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche

_________________
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 334
Pseudo : margaux.
Célébrité, © : daniel sharman; delusion angel.
- Age : vingt-huit ans. (13/07)
- Job : joueur de hockey pro pour les flames de calgary. (#13)
- Address : downtown, à quelques minutes seulement de scotiabank saddledome
- Love : éternel célibataire qui songe enfin à trouver un homme.





( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: kat; fraser; sophie; lucy.

MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   Jeu 18 Jan - 23:32


Bienvenue dans la famille
bad good moms
si c'est bon pour JJ, c'est bon pour moi ! I love you


Tu es dans notre famille maintenant, parce que tu as fait une fiche du tonnerre. Nous te proposons un petit chemin à suivre. Dans un premier temps, tu peux remplir ton profil si ce n'est pas déjà fait, puis faire une fiche de liens, aller en demander aux autres. Tu peux aussi aider les invités à trouver des liens. Tu as maintenant un accès à tous les lieux pour faire du rp et même flooder autant que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: babe, i'm gonna leave you.   

Revenir en haut Aller en bas
 
babe, i'm gonna leave you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: CASTLE ON THE HILL :: Baby on board :: Welcome home-
Sauter vers: