AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 — don't blame me / elias.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin unicorn lover
avatar

Messages : 273
Pseudo : rivendell, lucie.
Célébrité, © : alicia vikander | av@moonlight, sign@tumblr.
- Age : twenty-eight years old.
- Job : medical personel for Doctors Without Borders.
- Love : single, frozen heart.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: available, fr [○○]

MessageSujet: — don't blame me / elias.   Mar 16 Jan - 22:58


Don't blame me, your love made me crazy
-----------------------------------
Ses doigts frôlent le corps froid de cet homme étendu sur la table. Un masque sur le visage, son front perle de sueur. Ses gants blancs sont colorés d’une odeur vive. Un rouge qu’elle aurait espéré ne pas voir. Les bip continus du monitoring lui font froncer les sourcils. Non, elle n’allait pas abandonner. Elle enchaîne les gestes, essayant tant bien que mal de refermer la plaie. Mais il est trop tard. Elle retire ses gants, les jetant violemment à côté d’elle. — Heure du décès, 11:59 Cette phrase, elle déteste la prononcer. Et elle l’a fait bien trop souvent. Mais elle savait qu’en prenant un emploi à l’hôpital, elle y serait à nouveau confrontée. Elle soupire longuement avant de se retirer. Isabel retire ses vêtements de chirurgie tachés de sang, les jetant à la poubelle. Et elle sort du bloc, les sourcils froncés. Sans cesse, elle se remémore ce qui a pu causer cette hémorragie soudaine et fatale, mais elle n’y arrive pas. Is jeta un coup d’oeil à sa montre. Un café ainsi qu’un repas ne lui feraient pas de mal. Et c’est sans attendre qu’elle va chercher ses affaires dans son casier, se pressant d’aller respirer l’air frais de l’extérieur. Et alors qu’elle remet son sac sur son épaule sans regarder où elle marche, son épaule rencontre celle d’une autre personne. Elle redresse la tête, confuse. Jusqu’à ce qu’elle croise son regard. Son coeur manque un battement. Non, ce n’est pas vrai. Il ne peut être là devant elle. Et Isabel cligne des yeux, ne pouvant prononcer la moindre phrase. Alors que son coeur, lui, ne cesse de s’emballer.

_________________
// baby, I'm never gonna leave you, say that you wanna be with me too 'Cause I'mma stay through it all So jump then fall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://verybadmoms.forumactif.com/t74-took-a-deep-breath-in-the-mirror http://verybadmoms.forumactif.com/t284-tell-me-you-love-me
Membre new here
avatar

Messages : 20
Pseudo : mae.
Célébrité, © : mcavoy; SKATE VIBE.
- Age : thirty seven y.o.
- Job : museum curator.
- Love : still in love with her, even if she left him heartbroken months ago.



( HEY MAMA )
Relationships:
Rp: 2/2 (fr/eng)

MessageSujet: Re: — don't blame me / elias.   Ven 19 Jan - 20:22



- you made me sad till i love the shade of blue -
Ses pas se faisaient de plus en plus rapides. Depuis la veille, il ne tenait plus en place. Dans l'appartement de son frère, il avait passé sa soirée à faire les cents pas. Il n'était rentré que depuis quelques jours mais il avait déjà fait plusieurs endroits de la ville pour retrouver Isabel. Leur café favori, sa libraire préférée, les rues qu'ils empruntaient souvent, même leur ancien appartement. Mais aucune trace de la jeune femme pourtant ses recherches l'avaient ramené ici, à son point de départ. Son frère, agacé par son comportement nerveux, avait lancé plusieurs idées d'endroits et l'hôpital lui était apparu comme une possibilité. Il avait enfin l'impression de se rapprocher d'elle après avoir passé des mois à la chercher partout. Jamais il n'avait décidé de rentrer sans l'avoir retrouvée, ses recherches nourrissaient ses espoirs. Le besoin d'avoir des réponses avait guidé ses pas. Le fait de ne pas savoir l'avait poussé à faire son sac et partir. Pour lui, il devait y avoir une raison. Elle ne pouvait pas l'avoir quitté du jour au lendemain sans raison. Elle ne pouvait pas avoir disparu tout ce temps sans bonne raison. Son entourage l'avait traité de fou, de tout laisser tomber juste pour la retrouver. Beaucoup l'avaient pensé dans le déni. Peut-être que oui, il n'arrivait pas à accepter la rupture. A cette pensée, ses doigts jouaient avec l'anneau qui trainait dans sa poche, comme d'habitude. Il n'avait jamais aimé comme ça, Elias. Perdre un amour comme celui-là il n'arrivait pas à l'accepter.

Il entrait dans le hall de l'hôpital, le regard flottant sur chaque visage qu'il croisait. Il s'arrêtait à l'accueil en donnant le nom de la belle, mais aucune réponse précise ne lui avait été donnée. On lui conseillait d'aller un peu plus loin, sans conviction. Le couloir était bondé, les médecins et infirmières se déplaçaient dans tous les sens. Il marchait à contre-courant tentant d'observer chaque visage. Puis son épaule percutait quelqu'un. Il allait articuler une excuse mais les mots restaient coincés dans sa gorge quand il croisait son regard. Sans rien dire, sans attendre, il la prenait dans ses bras, se foutant pas mal de bloquer le chemin. Un long soupir traversait ses lèvres, comme s'il avait retenu son souffle pendant tous ces longs mois. Son visage nichait dans son cou, il s'empregnait de ce parfum qui lui avait tant manqué. Il la serrait contre lui comme si elle pouvait s'envoler d'un moment à l'autre, comme s'il pouvait à nouveau la perdre. Elle était là. Il se reculait rapidement prenant le visage de la jeune femme dans ses mains. Une mèche callée doucement derrière son oreille, sa main glissant sur sa joue. Son regard plongé dans le sien, il souriait bêtement, Elias, les yeux brillants. “Tu es là.” soufflait-il, à lui-même presque pour se rassurer. Il déposait un baiser sur son front. La scène lui semblait irréelle, lui qui avait passé des mois à lui courir après, parfois sans une once d'espoir. Puis le personnel qui affluait dans son dos lui rappelait où ils étaient et qu'ils gênaient au milieu du couloir. Il attrapait sa main et la tirait sur le côté.  “Où étais-tu, bon sang ? Je t'ai cherché partout.” demandait-il d'un ton sérieux. Son regard étudiait chaque trait de son visage, chaque émotion qui y apparaissait. Leur rupture n'occupait plus son esprit, il avait retrouvé Isa, sa course folle se terminait, elle était là devant ses yeux et c'était tout ce qui comptait pour le moment.

_________________
thinking about you.
i've been working later, i've been drinking stronger. i've been smoking deeper but the memories won't stop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
— don't blame me / elias.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: CALGARY, CANADA :: Southwest-
Sauter vers: