AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 obsession insolante (w/ priam).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre new here
avatar

Messages : 70
Pseudo : ad astra.
Célébrité, © : asa, viceroy.
- Age : dix-sept ans.


MessageSujet: obsession insolante (w/ priam).   Jeu 25 Jan - 0:13

obsession insolante (w/ priam)

le soleil se lève sur un jour nouveau. tu peine à ouvrir les yeux. la routine t’ennuie. te pèse. vieille rengaine au goût amer. t’as envie de rien aujourd’hui, saul. et encore moins de te noyer dans cette foule d’adolescents qui crient et qui rient. t'es pas d'humeur. pas d'humeur à faire semblant. tu te questionnes. trop. beaucoup trop. et ça te retourne le cerveau. ça t'empêche de penser correctement. clairement. comme si tes neurones avaient décidé de se faire la malle. comme ça. d'un coup et sans prévenir.
le soleil se lève sur un jour nouveau. un jour sans teinte. terne et fade. t'as l'impression que le monde s'écroule. que ta planète est plate. sans gravité. tu perds pied. flotte et t'envole. sombre dans l'éternité infinie de l'espace. et peut-être que t'en fais des tonnes pour pas grand chose. caprice adolescent. parce que t'aimes ton père. quoi qu'il arrive et même si son sang ne coule pas dans tes veines. mais tu peux pas t'en empêcher, dans l'fond. de leur en vouloir de t'avoir menti pendant tant d'années. saul l'enfant sage. saul qui n'dit jamais rien. qui reste dans le rang quitte à s'oublier.
pas aujourd'hui, saul. aujourd'hui, tu met la sagesse au placard pour la troquer contre un égoïsme qu'on n'te connait pas. que tu n'te connais pas. obsession insolante qui guide tes actes et régit tes réactions. tu as déjà l'adresse. c'est teresa qui l'a trouvée. teresa qui t'a soutenu. qui en a fait sa quête personnelle. c'est pas la première fois qu't'y vas. mais, aujourd'hui, c'est différent. parce qu'au aujourd'hui, tu vas sonner à cette fichue porte. cette fichue porte derrière laquelle se cache ton géniteur. tu t'es imaginé tellement de choses en chemin. t'as fait tourner un millier de films dans ton crâne. un millier de séquences brumeuses qui, pour une raison inconnue, ne finissent jamais bien. t'es pas d'un naturel défaitiste, saul. et pourtant. pourtant, tu peux pas t'en empêcher. une myriade de et si ont mis ton courage dans une balance qui peine à trouver son équité. qui penche. tremble et défaille.
elle t'a filé la frousse cette foutue porte. comme si elle menait droit aux enfers. alors t'as fuis. encore une fois. malgré la volonté persistante qui t'habitait depuis l'réveil. t'as fuis. erré sans but dans les rues de calgary. puis tu t'es retrouvé là. à observer de ton regard azur toutes ces personnes perchées sur leurs planches à roulettes. et, entre tous ces gens, t'as aperçu cette chevelure couleur soleil. ces cheveux blonds éclatants que tu as déjà vu s'échapper de cette satanée porte que tu ne parviens pas à franchir. ta soeur, saul. belle et charismatique. tout le contraire de toi. le jour et la nuit. le yin et le yang.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre new here
avatar

Messages : 35
Pseudo : only angel.
Célébrité, © : bryden, les roses noires.
- Age : vingt-trois éraflures sur tes mains livides.
- Job : skateuse pro, c'est pas parc'que t'es une gonzesse qu'il t'est impossible d'tenir sur une planche à roulettes.
- Love : le cœur cabossé qui refuse d's'avouer amouraché.




( HEY MAMA )
Relationships:
Rp:

MessageSujet: Re: obsession insolante (w/ priam).   Jeu 25 Jan - 14:21

jour banal, jour qui n'change pas réellement. y'a ces jours où on aimerait se lever, devenir quelqu'un d'autre, changer notre existence, la marquer au fer rouge et la bouleverser à jamais pour en faire quelque chose de merveilleux. priam, qu'tu l'dises ou pas, tu fais partie de ces gens-là, de ces gens qui ont des rêves plein la tête, qui auraient aimé bouleverser leur existence autrement qu'd'une manière néfaste, négative. princesse qui n'a pas l'goût d'se lever, ce matin, princesse qui rechigne, comme d'habitude. qui râle, qui s'énerve pour pas grand chose. journée morose, journée qui n'sera que l'identique de celles qu'tu vis en ce moment. inquiétude, stress, peur d'savoir de quoi demain sera fait.
tu t'es levée à reculons, tête baissée. il t'a fallu bien plus qu'un café et une simple clope pour t'réveiller, pour t'motiver, pour t'ramener à la vraie priam, celle qui emmerde l'monde, celle qui l'regarde d'ses grands yeux bleus et lui ricane à la gueule quand elle réussit à déjouer ses plans, celle qui s'fout de la gueule des autres, arrogante, froide à souhait. quelques quatres clopes plus tard et deux cafés, t'as fini par t'glisser dans des fringues potables qu't'as chopé à la va-vite, et cloitrer un bonnet pour tenter de dompter ta crinière blonde, crinière sauvage.
rapidement, t'as attrapé ta planche, ta plus fidèle alliée, celle qui, une fois dessus, te permet d'tout oublier, d'te vider la tête, et t'as claqué la porte d'cet appartement bien trop vide. tu descends, tu t'perches sur ton skateboard et te voilà à déambuler dans les rues de calgary, te v'là dans ton élément, à t'empresser de rejoindre ton lieu favori, au sein d'cette ville. ton deuxième chez toi, celui qui t'a vue tombée, te relever, rire, pleurer, t'énerver. cet endroit qui t'a vue grandir, princesse. il t'faut pas longtemps pour l'rejoindre, pas longtemps pour y arriver et parcourir l'bitume, les installations diverses qu'tu n'connais que trop bien. et t'y passes un moment, tu comptes pas vraiment l'temps, parc'que là, t'es bien, là, t'oublies tout. tu t'acharnes, tu t'énerves, t'essaies d'perfectionner tes gestes, tes techniques avant d't'accorder une pause, une pause après avoir failli trébucher, après t'être énervée sur ta planche, après avoir capté l'regard d'ce gamin, aussi, sur toi. c'gamin étrange, ce gamin qui a pas l'air méchant. c'gamin vers lequel tu finis par aller, léger sourire collé sur ton visage, tes abysses qui l'détaillent. il a pas l'air vieux, pas l'air jeune non plus. et il a l'air d'être seul, il a l'air d'dégager un truc qu'tu saurais pas dire, sur lequel tu saurais pas mettre de mots. tu sais skater ? qu'tu lui demandes simplement, avant d't'assoir à ses côtés, d't'allumer une énième cigarette. l'médecin qui t'pourrirait, s'il savait, s'il savait qu't'arrives pas à diminuer la clope alors qu't'es en cloque.

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
obsession insolante (w/ priam).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD GOOD MOMS :: CALGARY, CANADA :: Northwest-
Sauter vers: